La Russie dément avoir tué des civils à Boutcha et accuse l’Ukraine d’avoir « fabriqué » des images de cadavres

C’est une déclaration à rebours des images terribles observées dans la petite ville de Boutcha, récemment reprise par les forces ukrainiennes, dans la banlieue de Kiev. Le ministère russe de la Défense a assuré ce dimanche 3 avril que ses forces n’avaient pas tué de civils à Boutcha, où les images de corps de civils découverts gisants dans les rues ont heurté le monde occidental.

« Pendant la période au cours de laquelle cette localité était sous le contrôle des forces armées russes, pas un seul résident local n’a souffert d’actions violentes », a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Il a ajouté que l’armée russe avait distribué 452 tonnes d’aide humanitaire aux civils dans ce secteur, quand les témoignages de la population font plutôt état de pillages menés par les soldats russes.

La suite après la publicité

Le ministère a ajouté que tous les habitants « avaient eu la possibilité de quitter librement » la localité « vers le nord », alors que les banlieues sud de la ville « étaient la cible de tirs des troupes ukrainiennes 24 heures sur 24 ».

Cadavres découverts à Boutcha : Zelensky accuse la Russie de « génocide », les Européens évoquent des « crimes de guerre »Les images de cadavres ? « Une production »

Le communiqué a en outre affirmé que les images de cadavres dans les rues de la ville étaient « une nouvelle production du régime de Kiev pour les médias occidentaux ».

Il a assuré que toutes les unités militaires russes s’étaient retirées de Boutcha le 30 mars, au lendemain de l’annonce par la Russie qu’elle allait réduire de façon significative son activité dans le nord de l’Ukraine.

« C’est si brutal de devenir une réfugiée » : le périple de Yanina et son chat Fidel de Kiev à Munich

-50% la première année avec Google

En choisissant ce parcours d’abonnement promotionnel, vous acceptez le dépôt d’un cookie d’analyse par Google.

Les corps de 410 civils ont été retrouvés dans les territoires récemment libérés près de Kiev, affirme pour sa part le procureur local.

La suite après la publicité

Guerre nucléaire : « Il suffirait d’un accident… »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé dimanche la Russie de commettre un « génocide » en Ukraine pour éliminer « toute la nation », au lendemain de la découverte de ces corps dans les rues de Boutcha.

« Oui, c’est un génocide. L’élimination de toute la nation et des gens, nous sommes citoyens d’Ukraine. Nous avons plus de 100 nationalités. Il s’agit de la destruction et de l’extermination de toutes ces nationalités », a-t-il déclaré dans un entretien avec la chaîne américaine CBS.Viktor Orban, le petit Poutine d’Europe

Articles connexes

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici