Aurions-nous atteint en Europe le pic des voitures à moteur thermique ?

C’est ce que dit en tout cas l’Agence américaine d’information sur l’énergie. Elle vient de publier une étude sur le parc automobile mondial. Celle-ci nous apprend que 1,3 milliard de voitures circulent Terre, et que ce nombre devrait croître à 2,2 milliards en 2050. La croissance se fera surtout dans les pays émergents. En ce qui concerne le véhicule thermique, le pic aurait été atteint en 2020 dans les pays de l’OCDE, et depuis il poursuit sa baisse. Le déclin ne sera constaté qu’en 2038 au niveau mondial. Et si la part des véhicules dits « rechargeables », qu’ils soient hybrides et électriques, est aujourd’hui de 0,7 % dans le monde, elle atteindrait selon l’agence 31 % en 2050.

Mauvaise nouvelle pour ceux qui roulent en Diesel : l’additif AdBlue coûte plus cher.

A cause de la hausse du prix du gaz, les producteurs d’ammoniac ont réduit la production. Or, c’est un élément essentiel pour la fabrication de l’AdBlue, un additif qui se mélange au gazole dans les modèles Diesel qui font appel à la catalyse SCR, une technologie qui permet d’éliminer plus efficacement les oxydes d’azote. Du coup, l’AdBlue voit son prix augmenter. Et il n’est pas exclu que ce produit vienne à manquer. En Europe, la Slovaquie a sécurisé une commande de 500 000 litres pour le transport routier. Car c’est un produit qui sert avant tout aux camions. Sans cet additif, les Diesel récents ne pourraient tout simplement plus démarrer. Mais, on n’en est encore pas là..

Le freinage va devenir plus intelligent…

C’est la promesse de Brembo, une marque italienne qui équipe notamment Ferrari et Porsche. Le fabricant espère révolutionner le domaine du freinage, grâce à sa toute nouvelle technologie baptisée Sensify. Pour optimiser les disques, étriers et plaquettes, elle utilise des algorithmes et des logiciels de gestion de données pour améliorer l’expérience du conducteur. Grâce à l’intelligence artificielle, Il sera possible de repousser les limites de ce qui est possible avec un système de freinage et de personnaliser la réponse des freins en fonction du style de conduite. La solution est attendue à partir de 2024.

Et puis, un concept astucieux qui pourrait plaire à celles et ceux qui ont du mal à se garer.

Une start-up israélienne, City Transformer, a conçu une petite citadine rétractable. Comparable à une Renault Twizy, cette voiturette ne mesure que 2,5 mètres de long pour 1,4 mètre de large. Mais, on peut gagner de la place, grâce à un mécanisme qui rétracte les roues et le châssis. A l’arrivée, le véhicule ne fait plus qu’un mètre de large et permet de se garer dans des places très étroites. Ce n’est pas la première fois que ce concept est exploré. Mais, la start-up semble pouvoir commercialiser ce véhicule d’ici fin 2022, d’abord en Israël. City Transformer veut ensuite exporter son modèle en Europe.

Articles connexes

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici