Ne vous laissez pas déstabiliser.

Comment ne pas se déstabiliser ? C’est le conseil que vous allez nous donner aujourd’hui Christine ?

Oui Alain comme vous l’avez dit, la lassitude, l’inquiétude face à ce à cette recrudescence de la transmission de la Covid commencent à nouveau à prendre de l’importance et c’est ce qui nous déstabilise. Ce sont ces émotions inconfortables que l’on ressent, qui nous déstabilisent.

La première chose à faire, le premier conseil que je propose aux auditeurs, c’est déjà, face à ça, d’être bienveillant par rapport à cette émotion inconfortable et apprendre à la ressentir dans son corps.

Alors comment faire, comment ressentir ce malaise ?

Ne pas avoir peur de ressentir la peur, ne pas hésiter à lui faire face. En fait une émotion inconfortable c’est comme un enfant qui est accroché à vos basques et qui n’attend qu’une chose : un peu d’attention. Et quand il a cette attention, il s’en va et il dit « non, je ne veux rien de spécial ». Et bien c’est ça une émotion inconfortable. On l’accueille comme un enfant qui réclame de l’attention et surtout on observe dans notre corps où cette émotion se situe.

Et, savez-vous à quel endroit de notre corps on n’éprouve jamais d’émotion ?

Dans les pieds ! Non seulement nous n’éprouvons jamais d’émotion dans les pieds mais en plus, les pieds stabilisent. Donc, lorsque vous avez cette émotion inconfortable en vous, déplacez votre attention sur cette zone neutre que représentent vos pieds. Vous allez par exemple, ressentir les sensations de vos pieds dans vos chaussures, ce qui va obliger votre cerveau à laisser de côté l’inconfort de l’émotion au profit d’une sensation totalement neutre, située à l’endroit de vos pieds.

Et en même temps, les pieds sont l’ancrage à la terre, vous pouvez même imaginer des racines qui s’enfoncent pour mieux vous stabiliser !

Tout est important dans le corps, du cerveau jusqu’au bout des pieds 

Découvrez le site de Christine Deiss

Articles connexes

Derniers articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici